How would you like yours, scrambled ?*

(* Comment prendrez-vous vos oeufs ? scrambled ?) – par Arnaud Macé (Pierre Bodeau-Livinec excusé) | Numéro 2

On sait que nos amis anglo-saxons nomment scrambled eggs une omelette directement battue au feu. Au football américain, le scramble est un geste qui a certes le don de casser, battre et mélanger inextricablement les éléments de la défense adverse au feu le plus intense. Le quarterback des Jaguards de Jacksonville, Garrard est maître du genre.

Comme le montrent ces images, cette étrange tactique consiste à laisser venir la défense adverse à soi, et à attendre. Le quarterback, à la réception de la balle, ne passe ni ne court, il regarde. Il attend : il offre la tentation aux défenseurs adverses de pousser pour venir à lui, et risquer de dégarnir leurs lignes. Il se fait proie. Mais il affole du même coup les lignes arrières de la défense, car ses receveurs courent en tout sens, multipliant ainsi les possibilités de passe. La faiblesse est puissance : le temps qui passe le rend vulnérable en même temps qu’il multiplie ses options et que lui-même se voit offrir autant d’occasions de feintes de tir ou de course. C’est la défense qui bientôt ne sait plus où donner de la tête. Quand il juge suffisamment embrouillée la situation grâce au festival des fausses pistes, ayant parfois lui-même dû résister à une ou plusieurs tentatives de placage, il contourne sa défense et se met à remonter le terrain seul, produisant aussi longtemps que possible un maximum d’illisibilité par ses feintes de tir.

Garrard emmenait donc ses hommes dans l’antre des Patriots, le week-dernier, à l’occasion des divisional playoffs (les finales de zones géographiques à l’intérieur des deux conférences, soit encore quatre matches). Allait-il parvenir à faire omelette de la solide défense de la Nouvelle Angleterre ? Les Patriots ne tremblèrent pas. Et c’est leur quarterback, Tom Brady, qui assura la victoire dans le dernier quart d’heure, par un joli scramble suivi d’une passe puissante à Donte Stallworth. Pour ceux qui avaient oublié, Tom Brady est aussi un bel auteur de scramble.

On a déjà évoqué la victoire des Packers (voir le commentaire 1 à Mind the Fumble), qui retrouve les New York Giants, vainqueurs de Dallas, pour la final de conférence NFC ce week-end, tandis que les Patriots, en finale AFC, recevront San Diego, vainqueurs des Colts de Peyton Manning, qui laisse donc son frère Eli, des Giants, seul en course pour être le digne fils d’Archie cette année. Ce sont les finales de conférence, dont sortiront les deux équipes qui s’affronteront le 3 février pour le Superbowl.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *